Passer au contenu
Livraison dans toute l'Europe | Expédition Express en 72h
Livraison dans toute l'Europe | Expédition Express en 72h
Pourquoi dit-on Zodiac pour parler de bateau semi-rigide ?

Pourquoi dit-on Zodiac pour parler de bateau semi-rigide ?

Si vous demandez à n’importe qui de vous lister les différents types de bateaux qu’il connaît, il y a de fortes chances pour que parmi les réponses telles que « Voilier », « Barque », « Radeau », « Catamaran » se glisse un intrus : le Zodiac.

Car en effet, contrairement aux autres exemples ci-dessus, le Zodiac n’est pas un nom commun, mais bien une marque commerciale, ce qui ne l’empêche pas de figurer dans le dictionnaire !

Mais d’où vient donc cette curiosité ? Pourquoi utilise-t-on le terme "Zodiac" pour désigner un bateau pneumatique ? 

Il s’agit de ce que l’on appelle en français une antonomase, c’est-à-dire un mot ou une expression qui est un nom propre venant remplacer un nom commun dans l’usage. C’est notamment le cas d’autres marques illustres telles que « Typex », « Blanco », « Post-It », « Frigidaire », « Kleenex », « Jacuzzi », « Scotch » et bien d’autres !

Si le terme générique de « bateau semi-rigide » est le nom commun utilisé en français par l’essentiel des marques, dans la langue courante, c’est bien le terme de Zodiac qui garde le vent en poupe !

Ainsi, en France, l’expression « Bateau Zodiac » est ainsi 6 fois plus recherchée sur Google que « Bateau semi-rigide », et reste 50% plus populaire que « bateau pneumatique » !

Comment la marque a-t-elle donc acquis cette notoriété et fait son entrée dans notre vocabulaire ? Orca Retail vous répond !

 

Petite histoire des canots pneumatiques

Tout d’abord, notons que les hommes savent depuis fort longtemps que les volumes gonflés d’air peuvent les aider à naviguer, avec certaines sources datant leur usage dès l’antiquité, avec à l’époque des embarcations en peau de bêtes !

Mais ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que l’on trouve les premières traces de bateaux pneumatiques ancêtre des Zodiacs actuels.

C’est l’invention du procédé de vulcanisation et l’utilisation du caoutchouc par Charles Goodyear en 1839 (et l'invention des pneumatiques) qui permettra la création des premiers bateaux gonflables, puisque dès la même année, le duc de Wellington est le tout premier à essayer le principe. 

Les années 1840 verront alors se développer de nouveaux modèles, avec l’exemples notable de celui de l’anglais Thomas Hancock en 1840. Très vite, la technique sera utilisée dans de nombreuses expéditions, dont l’une à destination de l’Arctique en 1844. Pourtant, à cette époque, nulle trace encore de Zodiac …

 

La marque et les inventeurs qui vont tout changer

On peut retracer l’origine de la marque Zodiac à l’année 1896, lorsque fut fondée en France la société « Mallet, Mélandri et de Pitray ». Maurice Mallet, célèbre aéronaute de l’époque participait alors au développement de la production des premiers ballons dirigeables.

Ce n’est qu’en 1909 que le groupe change de nom pour l’iconique « Zodiac ». Pour autant, l’histoire ne se termine pas là.

C’est à Pierre Debroutelle, ancien pilote de dirigeable et ingénieur employé de la marque que l’on doit les versions « modernes » des bateaux pneumatiques de la marque Zodiac, avec un premier prototype élaboré en 1934.

La même année, un concurrent du nom de Paul Brot commercialise ses propres embarcations semi-rigides sous la marque PB avant de rejoindre Zodiac avec ses brevets.

Ces premiers essais prometteurs sont rapidement validés lorsqu’en 1937, la Marine Nationale française commande à la marque un bateau capable de transporter torpilles et bombes : c’est la naissance du Zodiac et le début de sa production à échelle industrielle.

Ce modèle prend sa forme bien connue en U, et est équipé de deux chambres à air latérales réunies par un tableau de bord en bois. Le brevet de ce modèle ne sera déposé que le 10 août 1943, en plein conflit mondial.

Les bateaux semi-rigides marqueront la seconde guerre mondiale, permettant à de nombreux aviateurs ou marins de sauver leur vie une fois leur avion ou navire abattu.

 

L’après-guerre

Après la guerre, le succès des Zodiac ne va pas s’arrêter, bien au contraire, puisqu’en 1950, des décrets ministériels rendent obligatoire la présence de radeaux pneumatiques à bord des navires de commerce et de tous les bateaux de pêche de plus de 25 tonneaux.

Puis, en 1952, un autre grand nom de la navigation mettra un coup de projecteur sur la marque en la personne du docteur Alain Bombard (qui donnera donc son nom à la marque concurrente de Zodiac aujourd’hui bien connue). Il se lance alors dans une traversée de l’Atlantique de Tanger à la Barbade à bord d'un Zodiac de 4,30 m baptisé « L'Hérétique », qui rentrera dans la légende.

L’après-guerre verra aussi le début des congés payés et la création des stations balnéaires et l’apparition de sports nautiques grand public. Les semi-rigides sont alors parfaits pour profiter simplement et à peu de frais de la mer, et interviennent pour des missions de sauvetages près des côtes, notamment suite à l’apparition de la nouvelle mode du surf.

L’entreprise Zodiac s’oriente alors vers l’industrie des loisirs, et très vite, les modèles se multiplient et la popularité de la marque va croissant, s’ancrant dans les mœurs et les habitudes de la société française.

L'amphitrite, long de 19,5M, construit au début des années 60 par Zodiac pour le capitaine Jacques Cousteau (Source: Boatsnews.com)

 

Zodiac au XXIème siècle

Aujourd’hui, l’illustre entreprise se divise en deux entités, « Zodiac Nautic » pour les activités de plaisance d’un côté, et « Zodiac Milpro » à destination des militaires et professionnels.

Du club de vacances à l’armée américaine, Zodiac est désormais présent tout autour du globe, et bien que le marché des semi-rigide compte aujourd’hui des dizaines et concurrents de qualité, les habitudes de langage ne sont probablement pas prêtes de changer !

 

Vous êtes passionné de nautisme et de bateaux semi-rigides ? 

Découvrez nos produits !

 

En lire plus sur l'univers des semi-rigides :

 

Article précédent Quel permis bateau passer pour les semi-rigides ?  
Articles suivant Les meilleurs accessoires pour bateau semi-rigide

Rejoignez notre newsletter

Recevez toutes nos updates et promotions.


Notre catalogue