Passer au contenu
Livraison dans toute l'Europe | Expédition Express en 72h
Livraison dans toute l'Europe | Expédition Express en 72h
Quel permis bateau passer pour les semi-rigides ?  

Quel permis bateau passer pour les semi-rigides ?  

En fonction de l’environnement dans lequel vous souhaitez utiliser votre bateau pneumatique semi-rigide, vous devrez choisir quel permis bateau passer.

En effet, tout comme pour les permis voiture, il existe en France des distinctions entre les permis bateaux. Comment choisir le bon pour l’usage de votre semi-rigide ? Orca Retail vous éclaire !

 

Faut-il un permis bateau pour conduire un semi-rigide ?

Pas nécessairement ! En effet, il est possible de naviguer en France sur tout type d’embarcation sans permis, dès lors qu’elle fait moins de 6 CV (soit 4.5 KW), ce qui permet d’atteindre des vitesses d’environ 12 Km/h. Cependant, et vous vous en rendez compte, cela n’est possible que pour les plus petits bateaux pneumatiques et vous aurez bien vite besoin d’un permis si vous souhaitez naviguer avec un bateau semi-rigide standard. Cela veut aussi dire par exemple qu’un permis est nécessaire pour les propriétaires de jet-ski.

Notez que l’amende prévue pour la conduite sans permis d’un bateau à moteur de plus de 6 CV sans s’élève à 1 500 €.

 

Quels sont les différents types de permis pour bateau semi-rigide ?

Le permis côtier

permis cotier

Qu’est-ce qu’un permis côtier ?

Comme son nom l’indique, le permis côtier vous donne droit de naviguer à proximité de la terre ferme, mais dans quelle mesure exactement ?

La distance à laquelle vous pouvez naviguer grâce à un permis côtier est de 6 mille marins, soit 11,11 kilomètres, ce qui permet tout de même par exemple de se rendre sur de petites îles à proximité des côtes, comme par exemple rejoindre belle île en mer depuis Quiberon. Mais c’est en revanche trop peu si vous voulez vous rendre dans les îles anglo-normandes (Guernesey et Jersey). Il est donc important de bien étudier la géographie de la zone dans laquelle vous souhaitez naviguer avec votre semi-rigide afin de choisir le bon type de de permis ! A noter que cette distance s’applique que ce soit sur un plan d'eau fermé, un lac ou en mer, mais pas sur les canaux et rivières, mais nous y reviendrons.

Le permis côtier présente les avantages suivants :

  • Accessible dès 16 ans
  • Navigation de jour comme de nuit
  • Navigation sur des bateaux de toutes tailles et de toutes puissances

Combien coûte un permis côtier ?

Le prix d’un permis côtier est d’environ 350 euros, auxquels ajouter 108 euros de timbres fiscaux.

Quels sont les pré-requis du permis côtier ?

Pour prétendre à un permis côtier, vous devez être déclaré apte par un médecin, rejoindre un centre de formation agréé, puis compléter le formulaire cerfa n° 14681 de demande d’inscription. Vous devrez aussi avoir une photo d’identité et une photocopie de votre pièce d’identité.

En quoi consiste l’examen du permis côtier ?

L’examen s’effectue en deux temps. Tout d’abord, vous devrez passer l’examen théorique. Celui-ci se compose d’un questionnaire de 30 questions. Un maximum de 5 erreurs est toléré pour l’obtention du permis côtier. Les résultats de cet examen sont valables pendant 18 mois.

Vient ensuite l’examen technique, en situation, d’une durée de 3h30 minimum. L’examinateur va examiner en conditions réelles les points suivants :

  • Sauvetage d’un homme à la mer
  • Manoeuvre du bateau, à l’intérieur ou à l’extérieur du port, en marche avant ou arrière (démarrer, suivre une trajectoire, s’arrêter, mouiller l’ancre …)
  • Connaissance des balisages et signaux de navigation
  • Utilisation des moyens de communication à bord

 

Le permis hauturier

permis hauturier

Qu’est-ce qu’un permis hauturier ?

C’est tout simple ! Un permis hauturier vous permet de naviguer en haute mer, et donc, contrairement au permis côtier, de vous rendre au-delà de 6 mille marins de la côte.

Le permis hauturier est en réalité une extension du permis côtier : en effet, ce dernier est requis pour passer l’examen du permis hauturier. Tout comme le permis côtier, vous pourrez grâce au permis hauturier naviguer de jour comme de nuit, sur toutes tailles de bateaux, de toutes puissances. Le permis hauturier est aussi disponible dès l’âge de 16 ans.

Quels sont les pré-requis du permis hauturier ?

Pour prétendre à un permis hauturier, vous devez être déclaré apte par un médecin, rejoindre un centre de formation agréé, puis compléter le formulaire cerfa n° 14681 de demande d’inscription. Vous devrez aussi avoir une photo d’identité et une photocopie de votre pièce d’identité.

Combien coûte un permis hauturier ?  

Le prix d’un permis hauturier seul (sans leçons) est d’environ 300 euros, auxquels ajouter 38 euros de timbres fiscaux. Pensez également à faire l’acquisition de matériel essentiel au passage du permis : compas, carte marine, règle de cras, crayon et gomme.

En quoi consiste l’examen du permis hauturier ?

L’énorme avantage du permis hauturier, et la raison pour laquelle il est moins cher que le permis côtier, c’est qu’il ne comporte pas d’épreuve technique !

En effet, il semble acquis que vous savez déjà manœuvrer votre bateau suite à l’obtention du permis côtier. Voilà pourquoi le permis hauturier ne comporte qu’une épreuve théorique, durant laquelle seront évalués les points suivants :

  • Lecture de carte marine
  • Préparation de la navigation, selon les vents, les courants, etc.
  • Reconnaissance des phares
  • Reconnaissance des équipements de navigation
  • Connaissances des marées et météo
  • Sécurité

 

Le permis plaisance eaux intérieures

permis eaux intérieures

Qu’est-ce qu’un permis plaisance eaux intérieures ?

Ou plutôt, que considère-t-on comme « eaux intérieures » ? En France, les eaux intérieures sont constituées des canaux, rivières, et lacs.

Ce permis permet donc de naviguer en semi-rigide en eau douce avec des modèles de plus de 6 chevaux n’excédant pas plus de 20 mètres de long, soit bien au-dessus de la norme s’agissant de bateaux pneumatiques. Pour les embarcations de plus de 20 mètres, il vous faudra passer une extension, le permis grande plaisance eaux intérieures, disponible à partir de 18 ans. Etant donné la nature des bateaux semi-rigides, nous n’aborderons donc pas ce permis particulier dans cet article.

Le permis plaisance eaux intérieures est indépendant du permis côtier et hauturier. Si vous voulez naviguer sur la mer comme dans les terres, vous devrez donc obtenir plusieurs permis.

Quels sont les pré-requis du permis plaisance eaux intérieures ?

Pour prétendre à un permis plaisance eaux intérieures, vous devez être déclaré apte par un médecin, rejoindre un centre de formation agréé, puis compléter le formulaire cerfa n° 14681 de demande d’inscription. Vous devrez aussi avoir une photo d’identité et une photocopie de votre pièce d’identité.

Combien coûte un permis plaisance eaux intérieures ?  

Il vous faudra pour ce permis suivre une formation au prix d’environ 450 euros, auxquels s’ajoutent 108 € de timbres fiscaux. Cependant, si vous disposez déjà du permis côtier ou hauturier, non seulement la formation n’est plus obligatoire, mais de plus, le coût du timbre fiscal passe à 38 € !

Il est donc très intéressant de passer votre permis plaisance eaux intérieures une fois vos permis mer en poche !

En quoi consiste l’examen du permis plaisance eaux intérieures ?

Comme le permis plaisance eaux intérieures peut se passer sans l’octroi de permis bateaux autres, celui-ci prévoit un examen théorique ET un examen technique.

Concernant l’examen théorique, il s’agit à nouveau d’un questionnaire à choix multiple, pour lequel vous disposez de 30 secondes par réponse.

Concernant l’examen technique, sa particularité est que celui-ci se déroule tout au long de votre formation. Vos compétences sont évaluées progressivement par votre moniteur. Les points à étudier sont les mêmes que pour les autres permis : environnement, règles de navigation, signaux (sonores, lumières, balises …) équipements, moteur, règles de sécurité.

  

Naviguer dans les eaux internationales en semi-rigide

Vous êtes maintenant titulaires des bons permis pour naviguer où vous le souhaitez en France. Cependant, sachez que si vous désirez naviguer à l’étranger, des démarches supplémentaires s’imposent. Vous ne pouvez effectivement pas vous rendre en Italie, en Espagne, en Angleterre ou autre depuis la France sans autorisation spéciale.

Pour vous rendre dans les eaux internationales, il vous faudra obtenir le CRR, Certificat Restreint de Radiotéléphonie. Ce certificat vous sera systématiquement demandé à l’étranger pour utiliser votre bateau ou en louer un.

L’examen du CRR est similaire au code du permis de conduire. Il s’agit d’un questionnaire à choix multiples qui porte sur le programme du manuel de préparation maritime. L'Agence Nationale des Fréquences organise et fait passer les examens.

Retrouvez plus d’information sur le sujet sur le site de l’ANF.

 

En savoir plus sur le permis bateau

  • Tout comme le permis auto, votre permis bateau peut vous être retiré ou suspendu (conduite en état d’ivresse, excès de vitesse, non-respect des règlementations etc.). Si votre permis est retiré, vous devrez attendre 3 ans pour le repasser ! Pas question de plaisanter avec cela donc.
  • Pour vous préparer aux divers examens de permis bateau, vous pouvez étudier les codes Vagnon et / ou Rousseau. Ceux-ci proposent une partie Code et une partie Test pour vous entraîner.

 

Vous savez tout sur quel permis bateau choisir pour votre semi-rigide ! Bonne chance à vous !

Article précédent Réparateurs de Zodiac et Semi-Rigides Vendée
Articles suivant Pourquoi dit-on Zodiac pour parler de bateau semi-rigide ?

Rejoignez notre newsletter

Recevez toutes nos updates et promotions.


Notre catalogue